LIVRAISON en FR / EN / DE
Produits Origine France Garantie

En France, des e-liquides de qualité et sous contrôle

Le vapotage en crise

Cet été, un rapport de l’OMS a retenti comme un coup de tonnerre dans l’industrie de la cigarette électronique. L’Organisation Mondiale de la Santé a affirmé qu’elle serait « incontestablement nocive » et qu’elle « ne devrait pas être promue comme une aide au sevrage ». Une charge injustifiée qui a été rapidement contredite par la Fédération Interprofessionnelle de la Vape dans un communiqué de presse, affirmant que les informations fournies dans le rapport ont été invalidées par l’écrasante majorité des publications scientifiques et médicales.

Mais à la rentrée de septembre, c’est aux Etats-Unis qu’un nouveau scandale a éclaté. En effet, des liquides pour cigarette électronique seraient la cause du décès de 6 personnes et de pneumopathies chez 400 personnes. Si l’ensemble des cas étaient encore à l’étude, deux pistes se dégageraient : celle de la vitamine E et celle de l’huile de cannabis. Cela a entrainé l’interdiction des liquides aromatisés dans les états de New York et du Michigan, et le 24 septembre, l’état du Massachusetts est devenu officiellement le premier État américain à interdire la cigarette électronique.

Mercredi 18 septembre, c’était au tour de l’Inde de s’attaquer au marché de la vape puisque le gouvernement indien a annoncé que la production et la vente de cigarettes électroniques seront interdites dans tout le pays, selon une ordonnance prise par le premier ministre, Narendra Modi. L’Inde rejoint alors la Corée du Nord, le Népal, le Sri Lanka, la Thaïlande, Timor-Est dans la liste des pays qui ont totalement interdit la vape.

Suite à cela, de fausses informations ont été très rapidement relayées sur les réseaux sociaux, à la télévision ou encore dans la presse et la vape a été au cœur de tous les débats ces dernières semaines.

Engagée pour une vape responsable, Alfaliquid, souhaite rétablir des vérités. Il ne faut pas confondre les produits du vapotage en vente aux États-Unis et ceux soumis à la réglementation européenne (Directive Européenne Sur Les Produits Du Tabac de 2016) qui impose leur déclaration aux autorités de santé.

Sous de nombreux aspects, le vapotage en Europe et aux USA est totalement différent.  

 

En effet, contrairement aux États-Unis, en France un e-liquide, est constitué de 4 composants : du Propylène Glycol, de la Glycérine Végétale, de la nicotine et des arômes. Chez Alfaliquid, trois de ces composants sont de qualité pharmaceutique et les arômes de qualité alimentaire adaptés à l’inhalation.

À noter qu’aucun arôme utilisé n’est dangereux, qu’il soit aromatisé ou non, les normes en matière de e-liquides étant très strictes. Des analyses sont effectuées pour assurer cette non toxicité. Par ailleurs, le THC, les additifs et tout ce qu’on peut trouver d’autre dans les e-liquides sont formellement interdits.

Il est donc important de ne pas confondre les pratiques des consommateurs aux États-Unis, et celles des vapoteurs en France.

Contrôle qualité

Suite aux derniers événements et aux nombreuses fakes news qui ont été relayées dans la presse, un sentiment d’inquiétude a pris de l’ampleur chez les primo-vapoteurs mais aussi chez les non consommateurs.

Aux États-Unis, les contrôles qualité sont inexistants. L’une des raisons de ce manque de contrôle peut éventuellement provenir de l’importance des coûts que cela peut engendrer pour les fabricants. Beaucoup de e-liquides sont donc vendus librement sur le marché noir et la contenance de ces derniers n’est pas toujours favorable aux vapoteurs. Citons pour exemple la présence d’huiles, parfois même de l’huile de cannabis, présentant un énorme risque de développer des maladies pulmonaires.

Les e-liquides en France doivent être déclarés auprès de l’Agence Nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) et auprès des centres antipoison et l’INRS et la FDS afin d’être par la suite contrôlés par la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF). En cas de non-respect des normes, des sanctions pourraient être appliquée.

 

Alfaliquid est la seule marque triplement certifiée : AFNOR, HACCP et OFG :

  • L’audit de suivi par l’AFNOR, Association Française de Normalisation, a été reconduite le 26 septembre dernier. Aucune non-conformité n’a été relevée et 7 points positifs ont été mentionnés. Le site a su démontrer sa maîtrise des normes et sa maturité en termes de pilotage des activités opérationnelles : Développement & Analyse, Logistique et Production. L’engagement de la Direction et des collaborateurs dans la démarche permet de répondre aux exigences. Les contrôles dans les e-liquides, l’information délivrée aux consommateurs sur le produit et une assistance proposée via internet et téléphone permettent de délivrer un produit sûr.
  • HACCP : Alfaliquid renouvelle sa conformité HACCP à la norme NF V 01-006. L’évaluation a été menée le 16 septembre par le LNE : Laboratoire national de métrologie et d’essais. La méthode HACCP est déployée sur le site depuis 2017 et a pour objectif d’assurer la sécurité sanitaire des produits fabriqués, conditionnés et distribués. Constituée de 12 étapes, la méthode permet d’identifier les dangers physiques, chimiques et biologiques pouvant engendrer des dommages sur le produit et de mettre en place des mesures de prévention. Sur le site, une équipe pluridisciplinaire a pour fonction de maîtriser l’intégralité des étapes du processus de fabrication. L’évaluation a démontré la maîtrise de cette méthode.
  • OFG : La certification Origine France Garantie, récompense Alfaliquid pour ses engagements en matière de savoir-faire et de production locale. 

 

Gérard Dubois, professeur de santé publique et coauteur d’un rapport sur la cigarette électronique, interviewé en septembre dernier par le média Le Point :

« L'épidémie (survenue aux USA), qui n'a rien à voir avec la cigarette électronique mais à un usage détourné, rappelle aux Américains qu'ils n’ont pas du tout réglementé son usage. Ce qui est dramatique, irresponsable et nocif dans toute cette confusion, c'est qu'entre les déclarations de l'OMS, les positions de la FDA, les déclarations de Trump et cette épidémie mal étiquetée, des personnes qui s'apprêtaient à passer à l'e-cigarette au lieu du tabac vont hésiter. Pire, certains vont arrêter la cigarette électronique et retourner au tabac qui va les tuer ! »

Alfaliquid est rigoureusement engagée en matière de sécurité et de qualité pour ses e-liquides. La priorité des dirigeants de la marque est de veiller à la santé des vapoteurs.

 -   + 
MENU